Nos enfants ne doivent pas payer le prix du glyphosate… pas plus que nous d’ailleurs !

Parce que la politique est d’abord le souci des gens, et de leur santé, les explications emberlificotées, au nom d’une prétendue efficacité économique, du député LREM de notre circonscription sont bien affligeantes.

Sans doute n’avait-il pas vu cette émission d’Elise Lucet qui nous mettait en tête du hit-parade des départements intoxiqués aux pesticides…

Nous le savions amoureux des poubelles nucléaires… A condamner la terre et la nature pour quelques années de profit, il n’y aura sans doute plus guère de difficulté à transformer notre région en un territoire stérile, déserté par sa jeunesse et par les acteurs économiques…

Ce n’est pas ce que nous voulons, ni pour ici ni pour ailleurs.

Voici à ce sujet la proposition 45 de L’avenir en commun, programme de la France insoumise :

L’activité humaine est en train de provoquer une sixième grande extinction d’espèces vivantes. La biodiversité recule sous les coups du changement climatique, des pollutions, du braconnage, etc. La lutte pour la préservation de cette biodiversité passe évidemment par une action vigoureuse au niveau international pour lutter contre ces causes. Mais elle passe aussi par des actes nationaux et locaux. En somme, chacun doit apprendre à protéger la nature et la biodiversité.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :
  • Refuser la brevetabilité du vivant à tous les niveaux, lutter contre la biopiraterie
  • Refuser les OGM, bannir les pesticides nuisibles en commençant par une interdiction immédiate des plus dangereux (glyphosate, néonicotinoïdes, etc.)
  • Gérer durablement l’eau, bien commun essentiel à toute forme de vie : lancer des programmes de dépollution des cours d’eau et océans, favoriser la création de régies publiques de l’eau au niveau local pour une gestion démocratique
  • Sanctuariser le foncier agricole et naturel et lutter contre l’artificialisation des sols
  • Généraliser les fermes pédagogiques pour la sensibilisation à l’enjeu écologique et l’éveil à la Nature
  • Éradiquer la maltraitance envers les animaux

Laisser un commentaire